Les bases du Java – Types et opérations (2/5)

Posted on Posted in Beginner, Java, Tous les articles

Salut c’est Sébastien, on se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle vidéo. On va voir les bases du Java, comment écrire des nombres, des chaînes de caractères dans la console et comment faire des opérations plus/moins/fois/divisé. Allez c’est parti allons-y.

Alors j’ai ici rouvert mon projet sous Eclipse. Si vous n’avez pas vu comment créer un projet sous Eclipse je l’explique lors de la vidéo précédente. C’est l’histoire de quelques minutes maximum donc si vous ne l’avez pas encore visionné je vous invite à le faire tout de suite : http://developpezvosappsandroid.com/java-introduction.

En bas de notre interface Eclipse on a la console. Cet espace va nous permettre d’afficher différentes informations. Pour afficher quelque chose dans la console : vous allez écrire « System.out.println(); ».

« Print » signifie qu’on va écrire quelque chose dans la console. Le « ln » va nous permettre de sauter une ligne à la fin : si on veut écrire plusieurs choses d’affiler, cela sera plus claire s’il y a un saut de ligne à la fin de chaque ligne.  A l’intérieur des parenthèses vous devez écrire entre guillemets le contenu à afficher donc par exemple « Hello World ! »

Pour exécuter le code sous Eclipse, il faut cliquer sur la petite flèche verte en haut de l’écran. Et cela nous a bien affiché « Hello World ! » dans la console. Félicitation, vous avez créez votre première application Java qui affiche Hello World !

 

Créer une variable de type entier

Aujourd’hui nous allons étudier les différents types en Java. On va commencer par voir un type très simple qui est le type entier. Cela va permettre de créer une variable qui va pouvoir stocker un chiffre entier. Donc un chiffre entier c’est un chiffre qui n’a pas de virgule, par exemple 1 2 3 4 5 ou ça peut aussi être un chiffre négatif -1 -2 -3 etc…

Alors, pour enregistrer un entier on doit mettre le mot clé « int » suivi du nom de la variable qui va stocker l’information, ici « entier », puis ce qui va se trouver à l’intérieur de la variable.

Par exemple si on met « int entier = 5 ; », cela signifie que la variable « entier » va contenir le chiffre 5.

Vérifions que notre variable contient bien la valeur 5. Pour afficher un chiffre dans la console il est possible de concaténer du texte avec la variable contenant le chiffre. Ce qui nous donne :

public static void main(String args) {

int entier = 5;
System.out.println("Mon entier : " + entier);
}

Ici l’opérateur « + » nous permet de concaténer « Mon entier » avec la variable « entier ». Après avoir exécuté on voit bien que notre entier est égal à 5.

Pour le moment nous avons donc un type entier « int » qui nous permet de stocker des nombres entier positifs et négatifs. Par contre ce type ne nous permet pas de stocker des nombres à virgule. Par exemple si je veux écrire « int entier = 5.5; » Eclipse va me le souligner en rouge car le type de ma variable ne permet pas de stocker des nombres à virgule.

 

Créer une variable de type double

Pour créer une variable contenant un nombre à virgule, on a par exemple le type « double ».

Le code suivant nous permet de stocker un nombre à virgule dans une variable de type « double » :

public static void main(String args) {

double d = 2.5;
}

Vous ferez attention quand on met un nombre à virgule en Java on n’utilise pas la virgule pour séparer la partie entière de la partie décimale mais on utilise un point et on termine bien l’instruction par un « ; ».

Affichons notre variable « d » qui contient « 2.5 » :

public static void main(String args) {

double d = 2.5;
System.out.println("Mon double : " + d);
}

 

Créer une variable de type boolean

Un autre type qui nous sera très utile, alors la vous en verrez peut être pas l’utilité tout de suite, mais vous verrez que vous l’utiliserez tout le temps. C’est le type « boolean ». Ce type peut avoir que deux valeurs : soit vrai « true » en anglais, soit faux « false » en anglais.

Si par exemple on le met à « true », notre variable b aura la valeur « vrai ».

public static void main(String args) {

boolean b = true;
}

 

Pour le moment, ce type ne nous sert pas mais celui-ci nous sera très utile lorsque nous verrons les conditions (si quelque chose est vrai alors exécute ce code ou si quelque chose est faux  exécute autre chose). Les conditions prendront toujours en paramètres un booléen donc on en utilisera tout le temps. Retenez simplement qu’un booléen prends deux valeurs : « true » ou « false ».

 

Créer une variable qui contient du texte

Le type char

L’un des deux derniers types que je veux voir avec vous aujourd’hui est le type « char » qui va permettre de contenir une seule lettre. Cette lettre vous la mettez entre guillemets simples. Par exemple la lettre ‘c’.

Donc le type « char » ça représente un seul caractère, vous ne pouvez en mettre qu’un seul entre les simples guillemets.

public static void main(String args) {

char c = 'c';
}

Le type String

Il nous reste a voir un autre type. Alors cette fois c’est un objet donc ça commence par une majuscule. C’est un type qui est plus compliquée, plus complexe car on peut faire plus de choses avec un objet qu’avec un type natif de Java comme « int » ou « double ». Un objet a des fonctionnalités supplémentaires mais aujourd’hui on va seulement voir la fonction basique, à savoir qu’un « String » c’est une chaîne de caractères. Donc on va juste voir cette partie là et on parlera des objets type String un petit peu plus en détail dans d’autres articles/vidéos car on s’en servira tout le temps, on affichera toujours quelque chose dans notre application et on aura toujours besoin de chaînes de caractères.

Donc ici on va voir comment créer une variable de type « String » pour lui assigner une chaîne de caractère. On va l’appeler « s » et mettre sa valeur entre double guillemets, par exemple « Hello ».

Voilà donc notre variable « s » de type String a la valeur « Hello ». Si on l’affiche :

public static void main(String args) {

String s = "Hello";
System.out.println("Ma String : " + s);
}

Si on exécute on a une variable « s » qui permet de contenir du texte.

 

Les opérations en Java

Aujourd’hui nous avons vu les types de base en Java. Ce que l’on va voir maintenant ce sont les opérations. Donc on va dans un premier temps voir les opérations sur les chiffres entier, c’est parti !

Nous allons créer un premier entier qui s’appelle « e1 » qui vaudra 1, un autre entier « e2 » qui vaudra 2 et un troisième entier « res » comme résultat et qui va être le résultat de l’addition entre « e1 » et « e2 ». Sachant que « e1 = 1 » et « e2 = 2 », vérifions que « res » vaut 3.

int e1 = 5;
int e2 = 2;
int res = e1 + e2;
System.out.println("Mon resultat : " + res);

Le résultat de l’opération vaut bien 3.

Il existe différentes autres opérations. Vous pouvez par exemple remplacer le « + » par un opérateur fois « x », moins « – » ou divisé « / ».

La division entière

Par exemple si on réassigne « e1 = 4 » et « e2 = 2 » et que l’on remplace l’opérateur « + » par « / », cela fera 4 / 2 donc le résultat vaut bien 2.

Par contre attention, il y a une petite subtilité. Si on fait une division entre deux nombres entiers, c’est une division entière. C’est-à-dire que si je fais par exemple 5 / 2, normalement cela doit valoir 2.5.

int e1 = 5;
int e2 = 2;
int res = e1 / e2;
System.out.println("Mon resultat : " + res);

Cependant ici, le résultat sera tronqué donc on aura pas 2.5 comme résultat mais 2. Si on a un résultat entre deux nombres entier qui devrait nous donner un nombre à virgule, le résultat obtenu ce sera tous les chiffres se trouvant avant la virgule.

Alors comment afficher 2.5? Il suffit de remplacer tous les types « int » par le type « double ». Pour rappel le type « double » correspond au type pour les chiffres à virgules.

double e1 = 5;
double e2 = 2;
double res = e1 / e2;
System.out.println("Mon resultat : " + res);

Ainsi si on fait 5/2 le résultat nous donnera bien 2.5.

L’opération modulo %

Remettons à présent le type « int » sur toutes nos variables. Nous allons parler de l’opération modulo, noté %, qui correspond au reste de la division euclidienne. Par exemple si on fait 5 % 2, le reste de la division sera 1.

int e1 = 5;
int e2 = 2;
int res = e1 % e2;
System.out.println("Mon resultat : " + res);

Nous avons donc vu les opérations de base sur les chiffres entier,  on a vu la division sur les « double ». Alors il faut savoir que pour les opérations comme « + », « -« , « x » ça sera la même chose pour les types « double ». Je vous laisse essayer de votre côté si vous voulez et à présent on va voir ce qu’est le sucre syntaxique.

Le sucre syntaxique

Le sucre syntaxique permet en Java, comme dans d’autres langages de programmation, de simplifier l’écriture de longues opérations, par des raccourcis. Cela va nous permettre d’écrire moins mais d’avoir la même opération.

Alors par exemple si je veux passer la variable « e1 » de sa valeur 5 à 6, ce qu’on va faire c’est « e1 = e1 + 1 ».   Cela signifie que la variable « e1 » va prendre sa valeur actuelle donc 5 et qu’on va lui ajouter 1.

int e1 = 5;
e1 = e1 +  1;
System.out.println("e1 : " + e1);

Ainsi « e1 » vaut 6.

On voit bien que cette syntaxe est quand même un peu lourde. Donc plutôt que de faire ça, on peut écrire « e1++ ». Le « ++ » signifie simplement que l’on va incrémenter notre variable « e1 » de 1.  Incrémenter signifiant augmenter la valeur.

int e1 = 5;
e1++;

Nous pouvons faire la même chose avec la décrémentation, donc « e1–« . On va enlever 1 à la valeur de « e1 » donc la variable vaudra bien 4.

Maintenant comment faire pour faire « e1 + 2 » ? Je peux faire :

int e1 = 5;
e1++;
e1++;

Mais ce que l’on va faire pour que le code soit plus lisible c’est « e1 += 2; ».

int e1 = 5;	
e1 += 2;
System.out.println("e1 : " + e1);

Cela signifie que l’on prends la valeur de la variable « e1 » et qu’on lui ajoute la valeur qui se trouve à droite du « = ». Ainsi « e1 » vaudra 7.

 

Important : cette syntaxe marche aussi avec les autres opérateurs : « -« , « x », « / » et « % ». Par exemple :

e1 += 3;
e1 -= 1;
e1 *= 2;
e1 /= 4;
e1 %= 5;

 

Conclusion

Pour résumé, on a vu deux syntaxes optimisées permettant de faire des opérations sur des variables :

e1++;
e1 += 1;

Donc c’est tout pour aujourd’hui, on a vu les types de base en Java et les différentes opérations. Alors ce que je vous invite à faire c’est essayer de votre côté, essayer  un petit peu ce que je vous ai pas montré aujourd’hui comme le « /= ». Utilisez bien le type entier, le type « double », le type « String » et affichez tous ça dans la console, amusez-vous !

Je vous dis à la prochaine où on verra les conditions. Salut à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *